1. Pose du larmier

  • Le larmier permet de stabiliser en partie basse l’écran de sous-toiture en le soutenant et de conduire les infiltrations accidentelles vers la gouttière.

Pose du larmier obligatoire (DTU 40.29)

2. Fixation du larmier

  • Poser le larmier en partie basse de la toiture.
    En fonction de la nature du larmier, celui-ci devra être supporté.
  • Fixer le larmier par sa partie haute avec des vis ou des pointes.

3. Pose de l’écran de sous-toiture

  • Poser l’écran en assurant un recouvrement minimal de 10 cm sur le larmier puis le fixer sur le chevron (par exemple au moyen d’agrafes).

4. Pose du premier lé

  • Dérouler l’écran perpendiculairement à la pente d’une extrémité à l’autre du versant.
    En général, on commence par le lé du bas.
    Les règles de l’art préconisent la pose tendue des écrans de sous-toiture.

L’utilisation des écrans HPV implique obligatoirement la mise en oeuvre d’un pare-vapeur continu sous l’isolant.

5. Pose des lés suivants

  • Poursuivre la pose de l’écran en utilisant le lignage imprimé sur l’écran afin de respecter le minimum de recouvrement :
    • Pour une pente = 30 % : 20 cm de recouvrement
    • Pour une pente > 30 % : 10 cm de recouvrement
    • Pour plus d’informations, consulter les fiches techniques.

A. Ecrans respirants HPV

B. Autres écrans

6. Finition au faîtage

A. Pour un écran respirant HPV, sauf exception, le faîtage sera fermé de manière à assurer une meilleure protection.

B. Pour les autres écrans, il convient d’assurer une ventilation linéaire (règle du 1/3000).

Il faudra généralement arrêter l’écran de chaque côté du faîtage entre 2 et 5 cm par rapport à l’axe du faîtage.

7. Pose des contre-lattes

D’une largeur minimale de 36 mm, les contre-lattes participent à la fixation définitive de l’écran.
La hauteur, d’au moins 20 mm, ménage une lame d’air conforme au DTU des tuiles utilisées.
Fixation tous les 40 cm maximum.

8. Réalisation d’un déflecteur

Conformément au DTU 40.29, dans le cas d’une pénétration en plain carré (fenêtre de toit ou cheminée), il convient de réaliser un déflecteur situé en amont permettant de dévier les éventuelles infiltrations.

Celui-ci sera réalisé dans une bande d’écran dont la largeur est égale à l’entraxe plus 20 cm.

POUR ALLER PLUS LOIN

Conseil du Pro

Conformément au DTU 40.29, la pose d’un écran de sous-toiture HPV au contact de l’isolant doit être systématique, car il contribue à la pérennité de la performance thermique de l’isolant en évitant les pénétrations d’air parasite de la paroi externe de l’enveloppe.

Toutes les périphéries et raccords à l’écran doivent être fermés hermétiquement avec les bandes prévues à cet effet.
L’ensemble composé du pare-vapeur, de l’isolant et de l’écran HPV répond aux exigences thermiques pour les bâtiments BBC.

D’autres conseils de mise en œuvre ?