1. Réglage de la hauteur du support

  • Évaluer la hauteur de la lisse de réhausse en mettant une tuile faîtière en position.
  • Les bords de cette tuile faîtière doivent venir à fleur de la surface des tuiles de plain carré.

2. Lignage de positionnement du closoir

  • Tracer une ligne qui servira de repère sur chaque versant à 8 cm du haut de la tuile si la pente est supérieure à 45 % et 10 cm si la pente est inférieure ou égale à 45 %.
  • Elle symbolise le recouvrement mini du closoir sur la tuile.

3. Préparation du support de lisse

  • Positionner les supports de lisse en les fixant sur les chevrons ou sur les liteaux et les aligner avec un cordeau.

4. Fixation de la lisse de réhausse

  • Les supports de lisse, fixer un liteau servant de lisse de réhausse.
  • Lors de l’utilisation du Grafimétal préférer l’utilisation de vis.

5. Pose du closoir

  • S’assurer que le support est exempt de poussière ou humidité.
  • Dérouler le closoir sur la lisse de réhausse et le fixer par sa partie centrale.
  • Retirer la bande de protection et aligner le bas de la jupe sur les traits (en sommets d’ondes si le produit est galbé).

6. Marouflage du closoir

  • Maroufler la jupe du closoir en appuyant de la lisse de réhausse vers le plain carré (commencer par le creux de l’onde si le produit est galbé).
  • S’assurer que les jupes latérales ne dépassent pas la ligne de contact faîtières / tuiles.

7. Pose et fixation des faitières

  • Dans cet exemple, le clip adapté à la faîtière permet par vissage de fixer, en une seule opération, le nez d’une faîtière et l’autre extrémité de la faîtière suivante (opération facile et réversible).
  • Le sens de recouvrement des faîtières sera choisi afin de permettre une bonne étanchéité aux vents dominants.
  • Vissage de la faîtière dans la lisse de réhausse (vis avec rondelle d’étanchéité obligatoire si la fixation est apparente).

Spécificités des arêtiers

1. Pose et fixation des faitières

  • Tracer les coupes de tranchis.
  • Dans certains cas, l’utilisation de 1/2 tuiles permet d’éviter la présence de morceaux trop petits.
  • La coupe sera réalisée de préférence au sol et avec une scie à eau.

2. Fixation des tranchis

  • Positionner les tranchis et les caler.
  • Leur fixation sera facilitée par l’utilisation de Tranchiclip®.
  • Les tranchis peuvent également être collés dans l’assemblage longitudinal afin de réaliser une double tuile. Le collage devra être continu sur toute la longueur de l’assemblage.
  • La double tuile ainsi reconstituée pourra être fixée à son support.

3. Pose du closoir et fixation des arêtiers

  • Poser le closoir en arêtier comme au faîtage.
  • La capacité de marouflage de Figaroll® Plus ou du Metalroll® permet de s’adapter à tous les galbes de tuiles.

POUR ALLER PLUS LOIN

Conseil du Pro

Monier recommande la pose à sec qui permet au faîtage et à l’arêtier d’être bien ventilés et de s’adapter aux mouvements naturels de la toiture. Si la faîtière n’est pas ventilée, la lisse de réhausse doit permettre de créer un espace d’environ 1 cm entre le dessus des tuiles et la faîtière afin d’assurer la ventilation haute.

D’autres conseils de mise en œuvre ?