POSE À SEC

Outils nécessaires : cordeau, agrafeuse, ciseaux, marteau, chiffon, balai.

1.Nettoyage du support

Avant de commencer toute mise en œuvre, pensez à dépoussiérer le support.

2.Réglage de la hauteur du support

Évaluer la hauteur de la lisse de réhausse en mettant une tuile faîtière en position. Les bords de cette tuile faîtière doivent venir à fleur de la surface des tuiles de plain carré.

3.Lignage du positionnement du closoir

Tracer une ligne qui servira de repère sur chaque versant à 8 cm du haut de la tuile si la pente est supérieure à 45 % et 10 cm si la pente est inférieure ou égale à 45 %. Elle symbolise le recouvrement mini du closoir sur la tuile.

4.Préparation du support de lisse

Positionner les supports de lisse en les fixant sur les chevrons ou sur les liteaux et les aligner avec un cordeau.

5.Fixation de la ligne de réhausse

Sur les supports de lisse, fixer un liteau servant de lisse de réhausse. Lors de l’utilisation du Grafimétal préférer l’utilisation de vis.

6.Pose du closoir

S’assurer que le support est exempt de poussière ou humidité. Dérouler le closoir sur la lisse de réhausse et le fixer par sa partie centrale. Retirer la bande de protection et aligner le bas de la jupe sur les traits (en sommets d’ondes si le produit est galbé).

7.Marouflage du closoir

Maroufler la jupe du closoir en appuyant de la lisse de réhausse vers le plain carré (commencer par le creux de l’onde si le produit est galbé). S’assurer que les jupes latérales ne dépassent pas la ligne de contact faîtières / tuiles.

8.Pose et fixation des faîtières

Dans cet exemple, le clip adapté à la faîtière permet par vissage de fixer, en une seule opération, le nez d’une faîtière et l’autre extrémité de la faîtière suivante (opération facile et réversible). Le sens de recouvrement des faîtières sera choisi afin de permettre une bonne étanchéité aux vents dominants. Vissage de la faîtière dans la lisse de réhausse (vis avec rondelle d’étanchéité obligatoire si la fixation est apparente).

SPÉCIFITÉ DES ARÊTIERS

1.Préparation des tranchis

Traer les coupes de tranchis. Dans certains cas, l’utilisation de 1/2 tuiles permet d’éviter la présence de morceaux trop petits. La coupe sera réalisée de préférence au sol et avec une scie à eau.

2.Fixation des tranchis

Positionner les tranchis et les caler. Leur fixation sera facilitée par l’utilisation de Tranchiclip®. Les tranchis peuvent également être collés dans l’assemblage longitudinal afin de réaliser une double tuile. Le collage devra être continu sur toute la longueur de l’assemblage. La double tuile ainsi reconstituée pourra être fixée à son support.

3.Pose du closoir et fixation des arêtiers

Poser le closoir en arêtier comme au faîtage. La capacité de marouflage de Figaroll® Plus ou Metalroll® permet de s’adapter à tous les galbes de tuiles.

POUR ALLER PLUS LOIN

Conseil du Pro

BMI Monier recommande la pose à sec qui permet au faîtage et à l’arêtier d’être bien ventilés et de s’adapter aux mouvements naturels de la toiture. Pour des tuiles à aspect plat ou à faible galbe, si la faîtière n’est pas ventilée, la lisse de réhausse doit permettre de créer un espace d’environ 1 cm entre le dessus des tuiles et la faîtière afin d’assurer la ventilation haute.

D’autres conseils de mise en œuvre ?